19 févr. 2014

Rangement : trier et ranger les médicaments

Chez nous les médicaments sont rangés dans les toilettes dans une armoire « à l’ancienne » que j'aime beaucoup. Je dis « à l’ancienne » car c’était celle de mes beaux-parents et que j’avais exactement la même chez mes parents lorsque j’étais enfant (un must des années 80’ peut être …).
Puisque cette armoire était pleine et que cela faisait un bon moment que je n’y avais pas fait de tri, je me suis dit qu’il était peut-être temps d’en profiter pour la réorganiser.

Tout d’abord, il faut savoir que les médicaments sont composés de substances actives et d’excipients, c’est-à-dire que ce sont produits chimiques. Et comme tout produit chimique, ils peuvent être dangereux, s’ils tombent dans de mauvaises (petites) mains ou s'ils sont jetés dans l’évier ou les toilettes.
Il est donc important d’une part de bien les ranger chez soi, et d’autre part de bien les jeter !

Pour commencer, j’ai donc vidé mon armoire et, pour chaque boîte, j’ai vérifié la date de péremption indiquée. Dans l’idéal, c’est bien de faire un point deux fois par an.
Tout ce qui était périmé (avec boîtes et notices) est allé dans un sac que j’ai rapporté à mon pharmacien. En effet, celui-ci est tenu de les reprendre depuis décembre 2008 (Art. L.4211-2 du Code de la Santé Publique).
L’organisme en charge de les détruire ensuite s’appelle Cyclamed. Au départ, les médicaments non périmés étaient redistribués par des organismes humanitaires, en France ou à l'étranger. Mais en 2005, un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales a dénoncé des détournements de produits et des mauvaises utilisations à cause des notices en français. Depuis, tous les médicaments sont éliminés proprement, dans le respect des règles environnementales et servent à produire de l'énergie.
Voici un aperçu de ce que vous pouvez rapporter à votre pharmacien :

Les boîtes vides avec leurs notices ont quant à elles terminées à la poubelle.

Ensuite, j’ai un peu réorganisé mon armoire … Il faut dire que ce n’était pas très difficile vu la faible quantité de boîtes restantes.
J’ai donc ressortie mon étiqueteuse et j’ai délimité plusieurs espaces en fonction de l'indication des médicaments, tels que : douleurs - fièvre (et j’y ai placé le thermomètre), allergies, rhumes - toux - mots de gorges, digestion, pansements, douleurs - plaies - brûlures … Et très important : j’ai conservé les médicaments dans leur emballage d’origine et avec leur notice (ça sert toujours).

J’ai aussi fait une petite étiquette que j’ai collée à l’intérieur avec les numéros utiles en cas d’urgences :

Et voilà donc le résultat :

Pour finir quelques petits conseils en rapport avec les médicaments :
- L’idéal pour stocker les médicaments est un lieu frais et sec, à l’abri de la lumière et des changements de température (idéalement entre 15 et 25°C). Il faut donc éviter la cuisine, la salle de bains ou encore près d’un radiateur ou d’une fenêtre.
Il faut qu’elle soit facile d’accès mais elle doit rester hors de portée des enfants : en hauteur et fermé à clé (en ne laissant pas la clé sur la serrure évidemment mais sans la ranger dans un endroit improbable non plus) est une bonne solution.

- En cas de doute sur un médicament : ne pas hésiter à demander conseil à son médecin, son pharmacien ou à téléphoner au 15 (un médecin répondra à vos questions 24h/24).

- En sortant de chez le médecin avec une ordonnance, le mieux est de vérifier quels sont les médicaments que l’on possède déjà à la maison : inutile de les racheter ! Vous ferez des économies (pour vous-même et pour la Sécurité sociale …) et vous contribuerez aussi à la réduction des déchets.
Et c’est en faisant régulièrement le tri dans les médicaments que l’on évitera le plus facilement de racheter des médicaments que l’on a déjà !


Et vous avez-vous déjà rapporté des médicaments non utilisés chez votre pharmacien ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire