17 févr. 2016

Les tutos de Solène : Tipi d'enfant maison

Les tipis pour enfants sont à la mode. Sauf que ça coûte un bras et prend tellement de place qu'on sait dès le début que ça ne tiendra pas monté 2 jours !
Et un bras pour deux jours : c'est pas donné. 
Bref, voici une idée pour un tipi à 0€ montable et démontable en 10 minutes à peine. Il a été testé et approuvé par Minus qui confirme : pas besoin de dépenser une blinde pour faire la sieste comme un indien !

Pour réaliser ce tipi, vous aurez besoin :
•    de 6 bâtons d'environ 1,70 m. L'idéal c'est le noisetier parce que c'est bien droit et bien lisse (nos pépés s'en faisaient des cannes, remember ?)
•    de morceaux de tissu dont au moins un grand d'environ 1,5 m
x 2 m. Ici, j'ai utilisé un plaid du Grand Suédois qui traînait sur le canapé
•    de pinces à linge
•    d'un ruban ou morceau de ficelle de 50 cm
•    d'éléments de déco de votre choix

1. Promenez vous en forêt et ramassez 6 longs bâton droits dont vous couperez tous les départs de branches. Vous remarquerez à quel point ce tuto est pédago puisqu'il commence par une bonne ballade en famille !

2. Disposez les 6 bâtons en tas sur le sol en vous assurant qu'ils soient tous alignés sur une des extrémités et nouez-les à environ 1,5 m de cette extrémité. Placez la structure debout en ménageant des espaces réguliers entre les bâtons.




3. Recouvrez la structure avec le grand morceau de tissu. Rabattez le tissu sur les bâtons qui encadrent la "porte" du tipi et fixez le sur lui-même avec les épingles à linge. Avec un second tissu plus petit que le premier, vous pouvez ajouter une porte au tipi (utilisez toujours des pinces à linge pour le fixer). 

 
 
4. Décorez ! C'est le point qui va faire la différence aux yeux des enfants (le tipi peut bien leur tomber dessus, s'il a la classe, c'est pardonné) : des cousins, des rubans, des fausses peaux de bête, des plumes, une guirlande lumineuse LED, les pompons en papier qui restent de votre mariage... 


5. Chaussez votre plus belle coiffe à plumes et maudissez les cow boys !

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire