27 juil. 2016

Les tutos de Solène : Organiser ses menus (bio) pour la semaine

Voici un article de mon amie Solène qui présente son organisation des menus de la semaine maison pour sa famille ... quelque chose que j'aurai aimé mettre en place moi-même mais que je n'ai jamais vraiment réussi à faire. Mon but pendant l'été tester cette routine qui m'a l'air bien rodée !
Enjoy :

Plus qu'un tutoriel à proprement parler, voici un exemple d'organisation de la confection des repas : la nôtre (pardi).
Nous sommes comme beaucoup de gens je pense : on manque de temps le soir, faire la cuisine nous gonfle (Chloé désapprouve => euh pas toujours !), mais on est attentifs à manger correctement (toujours de saison et souvent bio). Alors il a fallu s'organiser, parce que l'organisation c'est paradoxalement LA solution des gros flemmards. Je vous donne notre tactique de guerre, en trois batailles.

http://annso-cuisine.fr/calendrier-des-fruits-et-legumes-de-saison/
1. Avoir la cible en tête : la liste


C'est capital pour aller vite, savoir quoi acheter dans quelles quantités, et comment agencer tout ça pour faire des trucs comestibles.

Chez nous, la confection des repas de la semaine recouvre les dîners, les 4 repas du week-end, les déjeuners et goûters pour Minus. Pour passer une semaine, nous avons besoin de plus ou moins (si on ne tient pas compte des absences de l'un ou l'autre et de la venue des copains) :

  •     1 plat de viande (souvent le dimanche midi)
  •     1 plat de poisson (souvent le samedi midi)
  •     cake salé et/ou une quiche et/ou un feuilleté (2 soirs)
  •     gratin et/ou plat de légumes (2 soirs)
  •     salade et/ou soupe selon la saison (2 soirs)
  •     et les restes pour le dernier soir
  •     7 compotes
On a "la cible" tellement ancrée dans la tête qu'on ne fait plus de liste depuis des années. C'est juste un coup à prendre.
Nous faisons toujours en quantité un peu plus importante que le besoin immédiat et on prélève des portions pour faire les déjeuners de Minus qu'on congèle (afin d'éviter qu'il sature sur le cake courgette-fêta mangé 4 fois dans la semaine).

Nous y passons, courses comprises, une demi-journée par semaine. En général, le samedi matin est banalisé pour ça. Une semaine sur deux, c'est pour ma pomme, une semaine sur deux c'est pour mon cher et tendre (il est marié, un mec comme ça, vous pensez bien !)

D'ailleurs, quand c'est son tour il préfère faire la cuisine l'après midi et/ou le soir quand le petit est couché, comme ça il se met une série tv en bruit de fond (souvent sur le téléphone) ça rends l'épluchage des légumes un peu moins long...
 
2. Donner l'assaut : les courses 

Il est impératif d'avoir en permanence en stock un "fond" de placard assez conséquent : farine, sucre, levure, biscuits, trucs d'apéro, crème longue conservation, lait, yaourts, concentré de tomate, vin de cuisine, olives, conserves de légumes (pour les salades) et de poisson, riz, pâtes, lentilles, blé et tous les condiments et herbes de la terre. Chez nous c'est réglé avec les courses non alimentaires un midi en semaine ou livré à domicile. La liste de courses est toujours la même, les sites sont parfaits pour ça puisqu'ils vous proposent toujours la liste d'achats de la dernière fois.
Je ne parlerai donc maintenant que du frais, que nous achetons au marché. Grâce à Minus, nous sommes dans les premiers sur le marché (merci mon ange), ce qui fait gagner du temps car il n'y a personne devant les stands. Les courses sont généralement pliées avant 9h30. La stratégie est la suivante :
  •    Fruits et légumes : on achète un max, tout ce qui nous fait envie et en quantité (s'il y a trop, on fera des purées/compotes et on congèlera)
  •    Viande et poisson : de quoi faire un plat de chaque, plus des lardons ou du jambon
  •    Oeufs et beurre : 6 à 12 pour les premiers, 1 plaque pour le second. Toujours chez le fromager, on pense à la mozza/fêta/gruyère rapé/fourme de la semaine

3. Combattre à mains nues : la cuisine

La stratégie c'est de commencer par ce qu'on ne va pas manger tout de suite : les plats pour les soirs de la semaine et les compotes de Minus. ça évacue le gros du problème et permet de dédramatiser l'affaire. D'autant que le samedi midi c'est souvent poisson/riz avec ou sans beurre blanc donc plutôt à faire à la dernière minute. On a environ 3 heures de boulot pour tout boucler.

Je ne vais pas vous donner de recette - parce qu'il n'y a vraiment rien de rare - mais juste quelques intitulés pour vous montrer qu'on peut manger varié même si ça reste très simple.
  • Dans la catégorie des cakes salés : olives/jambon, courgette/fêta, saumon/citron (qui va bien avec un plat d'oseille), restes de ratatouille/gruyère, chorizo... rappel de la base : 150 g farine, 1 sachet levure, 3 œufs, 125 g lait, 25 g huile, sel, poivre 
  • Pour les tartes salées : lorraine, épinards saumon, pissaladière, tomates mozzarella (avec de la moutarde au fond, c'est top en 10 minutes)... Dans une catégorie proche, on aura les feuilletés au fromage, à la chair à saucisse, au jambon... rappel de la base : 200 g farine, 100 g beurre, 1 œuf, sel. NB, la pâte feuilletée s'achète toute faite chez un traiteur.
  •  Pour les gratins/plats de légumes : patates douces au four (avec ou sans miel), choux fleur/brocoli à la béchamel, côtes de bettes à la tomate (et laurier, basilic, estragon), carottes ou petits pois aux lardons et oignons, risotto aux champignons, légumes farcis, ratatouille...
  •  Pour les soupes : au chou, de légumes, à l'oignon (ail croûton), carotte/lentilles corail, gaspacho, courgette kiri...
  •  Pour le plat de viande, on a tendance à privilégier les recettes mijotées, qui ont l'immense mérite de se congeler à merveille : blanquette, potée, veau aux olives, cari, poulet à la crème... En été, les grillades sont nos amies, ça se congèle beaucoup plus difficilement mais peut se terminer froid dans les jours qui suivent.

C'est ce qui nous permet d'afficher fièrement le résultat suivant :

Nous mangeons tous les jours bio, fait maison, prêt en 10 min et pas trop cher tout ça pour une demi-journée de labeur par semaine. 

Il nous arrive aussi de nous lancer dans des plats plus élaborés (j'avoue, uniquement quand c'est la fête ou qu'on veut épater la galerie), mais c'est une histoire que Chloé raconte mieux que moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire